Gallant, V.E. Schwab

Toute chose projette une ombre. Même notre monde. Et pour chaque ombre, il existe un endroit où elle doit prendre sa source.

Toute petite, Olivia Prior a été déposée sur les marches de l’orphelinat où elle vit désormais. Incapable de parler, elle n’en sait pas moins se faire respecter des autres pensionnaires. De sa mère, il ne lui reste plus qu’un journal intime relié de cuir, plein de dessins étranges et marqué par la folie, dont les derniers mots sont : « Tu seras à l’abri tant que tu ne t’approcheras pas de Gallant. »
Mais la jeune fille ne rêve que d’une chose : avoir, un jour, une famille. Alors, quand elle apprend que son oncle l’a enfin retrouvée et l’invite à venir vivre dans le domaine familial de Gallant, Olivia n’hésite pas une seule seconde. Sur place, elle ne trouve que deux domestiques et un cousin, Matthew – qui, de toute évidence, ne veut pas d’elle. Elle découvre surtout que son oncle est mort et enterré depuis plusieurs mois déjà… Elle remarque enfin que tous les habitants du manoir semblent éviter comme la peste le mur qui s’élève derrière la propriété, au milieu d’une nature luxuriante. Quel mal se dresse là, au fond de ce jardin niché au bout du monde ? Qu’est-il vraiment arrivé à la mère d’Olivia, toutes ces années plus tôt ?


Encore un V.E. Schwab, encore un coup de cœur. Je ne devrais plus être étonnée par l’effet qu’ont ses livres sur moi et pourtant… Quelle surprenante lecture !

Gallant nous plonge en plein cœur de ce manoir si énigmatique et des secrets qu’il garde enfermés dans son jardin, à travers une étrange porte dans un mur solitaire. Tout comme Olivia, on est captivé par cet endroit étrange, aux relents mystérieux et dangereux qui peuplent tous les recoins obscurs.

On choisit l’endroit où l’on se sent chez soi.

Olivia Prior, jeune orpheline en quête d’une famille, a su me prendre par la main et me guider dans son univers muet plein de bruits, son monde dessiné au crayon noir, à la rencontre de la douceur mais intransigeante Hannah, du fidèle Edgar et du tempétueux Matthew. Mais surtout, à la rencontre de l’histoire de ses parents et de la famille Prior. Car c’est bien ce qui est au cœur de ce roman : le retour d’Olivia chez elle. L’autrice nous raconte cette histoire avec beaucoup d’émotion mais aussi de suspense. Moi qui n’avais pas réussi à lire un livre d’une traite depuis des mois, il m’a été difficile de lâcher celui-ci. J’y ai passé des après-midis, des soirées dans mon lit, sous la couette, à dévorer les pages de ce roman avec une avide curiosité. C’est un roman étrange et pourtant familier si l’on a déjà lu des romans de l’autrice. La patte est là, l’émotion aussi, et pourtant, tout est nouveau encore une fois.

Je ne peux pas vous en dire plus sur l’intrigue en elle-même car ce serait vous gâcher tout le plaisir de ce roman qui sent bon le secret et le mystère. En revanche, je peux vous dire que si vous cherchez un roman que même l’autrice ne saurait décrire tellement il est étrange, spécial et pourtant, si parfaitement lui-même, Gallant est celui qu’il vous faut.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s